Actualités

L’association Anamnèse, les Ateliers du genre de l’Université de Caen et l’IMEC organisent un colloque international portant sur l’œuvre et la postérité de Françoise d’Eaubonne (1920-2005). Cette dernière, dont le fonds d’archives se trouve à l’IMEC et reste en grande partie à découvrir, est une écrivaine prolifique (près d’une centaine d’ouvrages : poèmes, romans, science-fiction, essais, biographies) et une militante féministe de premier ordre, présente à la fondation du Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR) et du Mouvement de libération des femmes (MLF), signataire du Manifeste des 343… Pionnière de l’écoféminisme, elle crée le néologisme et fonde l’un des premiers collectifs avec le groupe Écologie-féminisme Centre en 1974.

De par son histoire personnelle et ses implications militantes, Françoise d’Eaubonne continue d’interroger notre rapport au savoir académique et nos façons d’agir politiquement, notre imaginaire et notre créativité, nos pratiques actuelles et nos façons de construire le monde de demain. Ce colloque souhaite ainsi revenir sur son œuvre plurielle et ses pratiques militantes multiples entre lesquelles elle n’a cessé de tisser des liens. Comprendre la réception de ses ouvrages et sa place dans le paysage français et international nous offre l’opportunité d’en dégager l’actualité et ses résonances contemporaines.

Ce colloque accueillera, d’une part, les communications portant spécifiquement sur l’auteure, mettant en perspective son itinéraire, ses recherches et l’empreinte de son héritage. Nous vous invitons ici à apporter des éléments de son histoire personnelle afin d’éclairer les conditions de production de son œuvre. Nous souhaitons, d’autre part, donner une place aux contributions qui offriraient des comparaisons et des dialogues avec son œuvre ou qui, sans porter strictement sur Françoise d’Eaubonne, s’emparent des objets et des formes d’engagement chères à l’auteure en les questionnant, les actualisant ou en les prolongeant. Cet appel à contribution se veut le plus ouvert possible, incluant des spécialistes comme des jeunes chercheur·es de toutes disciplines, mais aussi des artistes et des collectifs de militant·es, à l’image de la créativité et des formes d’engagements pluriels de Françoise d’Eaubonne.

Les axes de réflexion proposés sont détaillés dans le lien suivant :

Colloque_Eaubonne_AAC

 

Modalités de soumission

Les propositions de communication doivent faire entre une et deux pages et comporter les éléments suivants :

  • Nom et prénom, coordonnées électroniques et téléphoniques, institution de rattachement ;
  • Brève biographie-bibliographie des auteur·es ;
  • Résumé de la communication.

Cet appel à communication étant ouvert tant au milieu universitaire qu’aux milieux militants et artistiques, les formats de communication pourront être divers, n’hésitez à préciser des modalités qui conviendraient au mieux à votre intervention. Vous pouvez nous contacter à l’adresse colloque.francoisedeaubonne@gmail.com pour plus de précisions.

Les propositions sont à envoyer avant le 14 janvier 2022 à l’adresse suivante : colloque.francoisedeaubonne@gmail.com

Comité scientifique

Myriam Bahaffou, philosophe, CURAPP (Amiens), Institut d’Études Féministes (Ottawa)

Isabelle Cambourakis, responsable éditoriale de la collection « Sorcières » des éditions Cambourakis

Sylvie Chaperon, historienne, Université de Toulouse 2

Vincent d’Eaubonne, diffuseur de matrimoine

Ilana Eloit, politiste, Université de Lausanne

Caroline Goldblum, historienne

Émilie Hache, philosophe, Université de Nanterre

Nicolas Longtin-Martel, études littéraires et co-fondation de la librairie l’Euguélionne (Montréal)

Delphine Naudier, sociologue, CNRS Cresppa-CSU

Danielle Roth-Johnson, Gender & Sexuality Studies, University of Nevada (Las Vegas)

Élise Thiébaut, auteure et journaliste

Anna Trespeuch-Berthelot, historienne, HISTEME, Université de Caen Normandie

Comité d’organisation

Ligia Andrade, sociologue, CERReV, Université de Caen Normandie

François Bordes, délégué à la recherche à l’IMEC

Laure Bourdier, sociologue, CERReV, Université de Caen Normandie

Butel Pascale, directrice des collections à l’IMEC

Irène-Lucile Hertzog, sociologue, CERReV, Université de Caen Normandie

Pauline Launay, sociologue, 2L2S, Université de Nancy et associée au CERReV, Université de Caen Normandie

Noémie Moutel, études culturelles anglophones, CRESEM, Université de Perpignan Via Domitia et associée à ERIBIA, Université de Caen Normandie

Sortie de l’ouvrage

Introduction à la sociologie
d’Henri Lefebvre

Ce livre tente de synthétiser la pensée riche d’un auteur majeur qui a parcouru le XXe siècle.
Henri Lefebvre, maître ès dialectique, fut philosophe, sociologue, géographe, poète. Sa pensée, au carrefour des disciplines, peut paraître éparpillée. Il n’en est rien : elle est soutenue par une méthodologie précise, celle du matérialisme dialectique.
S’il est une certitude pour qui s’est essayé à la lecture de l’auteur, c’est qu’il est difficile d’entrer dans cette œuvre d’une part car les portes d’entrée sont nombreuses, d’autre part car les chemins qu’elles ouvrent s’entrecroisent.
Face à la pente ardue qui mène à l’auteur, ce livre tente de donner une vue d’ensemble de l’œuvre afin de faciliter le travail à celui ou à celle qui souhaiterait entrer dans la demeure de Lefebvre.

L’auteur

Simon Le Roulley est docteur en sociologie. Ces travaux portent sur l’institution et la destitution du temps social, sur les résistances au travail, la sociologie urbaine et l’histoire de la sociologie.

Association mémorative de sciences humaines

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search